Merci Le Télégramme Morlaix :)

le

YOUHOU PIDOU PIDOU un super chouette article dans Le Télégramme ce matin !

Encore merci pour la fidélité des propos et la mise en valeur de notre projet. Une belle annonce pour la mission Italie en août et la sortie de l’épisode #2 Islande !

#choisirentrelecaféoulechampagne

en-islande-chloe-chevalier-et-claire-vignaud-se-sont_3476628_477x434p

Parler d’économie sociale et solidaire et intéresser le public au sujet, c’est le défi qu’ont décidé de relever Chloé Chevalier et Claire Vignaud, deux jeunes Morlaisiennes à l’origine de l’association « Coop Mob ». Leur projet ? Voyager à travers toute l’Europe pour tourner dix courts-métrages et montrer des modèles d’entreprises alternatifs.

« Il faut être honnête, le terme économie sociale et solidaire, c’est presque un gros mot ! Tout le monde sait ce que c’est mais, si on ne s’y intéresse pas, on ne va pas tomber directement sur des infos là-dessus… ». Chloé Chevalier en est bien consciente : son sujet de prédilection ne passionne pas les foules. « Le gros problème, c’est que ce n’est pas assez vulgarisé ! ». Et c’est bien à cela qu’elle compte remédier, avec l’aide de son amie, Claire Vignaud.

Rencontre à l’IUT


Les deux jeunes femmes, respectivement âgées de 24 et 21 ans, se sont rencontrées alors qu’elles étaient étudiantes à l’IUT Gaco arts. « Pendant mes études, j’ai trouvé dommage qu’on n’aborde pas du tout l’économie sociale et solidaire. Claire, elle, est partie en Finlande, en Islande et voulait percer dans l’agriculture et la gestion d’entreprise mais pas de façon classique. En discutant régulièrement, en  » refaisant le monde « , nous nous sommes rendu compte qu’on avait la même envie : faire connaître les systèmes de gouvernance partagée ! ».

Huit courts métrages


Après un an de travail et alors qu’elles continuent leurs études en parallèle, une association a vu le jour, il y a un mois. Elle s’appelle « Coop Mob », comme « coopératif » et « mobile ». C’est la base d’un projet bien plus large : tourner huit courts-métrages (plus deux vidéos dites « surprises ») dans huit pays européens différents afin de montrer autant de modèles d’entreprenariat différents. Cette tournée devrait mener les jeunes femmes en Italie, en Espagne, en Croatie, en Autriche, en République Tchèque, en Allemagne, au Danemark et en Norvège. Grâce à une aide de Morlaix communauté et du Département, elles ont pu acheter leur matériel.

Elles bénéficient aussi du soutien d’Adess et du Buzuk. Ensuite, pour chaque voyage, le budget ne dépasse pas les 500 €, qu’elles comptent à chaque fois réunir grâce à un financement participatif, sur Ulule. À chaque fois, une personne différente sera également choisie pour les accompagner. L’une des vidéos « surprise » a déjà été tournée, en Islande, où les deux Morlaisiennes ont testé le « woofing » dans une exploitation agricole bio qui produit de l’avoine, des betteraves et des choux. « Le tournage s’est déroulé sur huit jours. Le principe du woofing, c’est de travailler à la ferme en échange de l’hébergement. On tournait nos images en même temps. On a eu un super-accueil et on a pu voir des jeunes de toute l’Europe qui se bougent. C’est un bel exemple de façon de donner tout en apprenant ! », s’enthousiasme Chloé qui a déjà prévu de repartir, seule, en août, pour le sujet en Italie. Elle travaillera alors dans un jardin potager, près de Rome, qui embauche des migrants. Le financement participatif a été lancé hier. L’autre objectif est de mettre en place un cycle de conférences prêt pour le mois de l’économie sociale et solidaire, en novembre.

« Un moyen d’améliorer les choses »


Mais l’économie sociale et solidaire, n’est-ce pas une utopie ? « Pour moi, c’est de l’innovation et des initiatives au sein des entreprises au niveau éthique, social, économique et environnemental », explique la jeune femme avant de citer pour exemple les associations, les fondations, les mutuelles ou les entreprises coopératives. « Dès qu’il y a de la gouvernance partagée dans l’entreprise, on se rapproche de l’idéal. Ce n’est pas une finalité mais, plutôt, un moyen d’améliorer les choses ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/coop-mob-le-defi-de-claire-et-chloe-13-06-2017-11553398.php#q8Qa9Slofo6vo6oT.99

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s